Bienvenue !
Définition et historique

Définition : par restauration esthétique on entend restauration de l’image, c’est à dire,
de tout ce qui n’est pas conservatif (nécessaire à la survie d’un tableau).
RESTAURATION CONSERVATIVE

Définition : par restauration conservative, on entend restauration du support et des problèmes de cohésion des différents feuils du tableau entre eux ou avec le support. Cette partie du métier comprend aussi bien des techniques traditionnelles que des techniques modernes.

HISTORIQUE DU MÉTIER

Le métier date pour ainsi dire du début de la peinture à l’huile et était évidemment entièrement empirique. Son évolution est parallèle à l’histoire du regard de l’homme sur la peinture et à la valeur qu’il lui attribuait, mais aussi par rapport aux progrès dus aux analyses de cet empirisme, des moyens d’introspection d’un tableau, et, surtout aux progrès de la chimie.

DÉFINITION DU MÉTIER

Définition :
On appelle restauration d’oeuvre d’art, toute technique visant à la remise en état “à l’identique” du patrimoine mobilier ou immobilier en conformité avec la vérité historique.
La notion “à l’identique” est entendue comme précisée plus bas, c’est à dire en conformité avec la vérité historique ; c’est-à-dire sans transformation de “l’idée d’origine”, sans interprétation aucune. L’identique est ici un identique ayant vécu, tout comme un être est toujours lui-même plus tard dans sa vie, l’oeuvre doit toujours être elle même, c’est à dire elle et son vécu.

 CRAQUELURE D’ÂGE

La craquelure, c’est la noblesse de l’œuvre. Elle traverse l’oeuvre de son support à sa surface et la parcourt sur toute son étendue. Elle est ses rides et marque toute la beauté de l’âge d’un tableau, tout en nous donnant accès à ses différentes strates : c’est la craquelure d’âge.
VIEILLISSEMENT NATUREL DES PEINTURES

Avant toute chose il convient d’accepter le fait que tous les matériaux sont sujets à altération. On ne bloque pas le vieillissement.